Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 Mes petites astuces pour prendre de l'assurance dans la création de vos carnets de voyage


Dessin

Laisser tomber la gomme, elle sème le doute.
Privilégier un bic ou un marqueur d'un trait continu, sans vous arrêter ­ réfléchir, c'est s'inquiéter ­ peu importe les maaldresses, elles garantissent la spontanéité du résultat. Pour dessiner les personnes, dans beacuoup de pays ils n'aiment pas ca, la solution faire semblant de regarder ailleurs et jeter un coup d'oil vers eux.


Perspective

Simplifions les choses
Pour vérifier la justesse, le plus simple est de jouer du crayon pour vérifier les angles. Pour cadrer votre sujet, préparez des caches de différents formats découpés dans du carton, il peut être sympatique sur la page du carnet de faire des croquis rapides en hauteur, en largeur, un peu comme une planche de BD et réaliser la composition finale en vis-à-vis.
Les outils de dessin sont infiniment variés : crayons plus ou moins gras, feutres indélébiles diluables à l'eau, encres avec plumes d'oie, bambou, ou même un baton taillé, etc. Le choix d'une teinte monochrome un peu originale (sanguine, gammes de bleus etc.) peut aussi contribuer à donner du caractère à une scène.

Couleur
La grille de tons

Pour apprivoiser votre palette, et réaliser des couelurs plus subtiles, vous pouvez faire une grille des couleurs de votre boite, en posant par exemple, les tons chauds en dégradés verticaux et les tons froids en dégradés horizontaux et vous amuser à mélanger systématiquement chaque couleur chaude avec chaque couleur froide, vous obtiendrez alors toute une variété de verts, de bruns de gris et noirs subtils. En principe, en aquarelle, le noir n'existe pas. Cette grille vous sera précieuse pour vous familiariser avec les mélanges pendant vos séances.

L'aquarelle reste un outil privilégié mais la gouache et le pastel gras permettent des aplats puissants et la possibilité de graver dans la pate. Leur effet couvrant permet l'utilisation de fonds de papier teinté (quand vous assemblez vous-même votre carnet au moyen de papiers de qualité et de couleur variés). Le pastel sec sur papier couleur permet des soustractions à la gomme d'un effet très «mousseux». L'aquarelle, une bonne expérience est de préparer la structure de base directement au pinceau avec un jus de couleur neutre (ocre jaune, jaune de Naples, bleu léger) dont le graphisme disparaitra au passage de la couleur finale, le rendu en sera d'autant plus allégé (au pinceau d'aquarelle ou à la brosse douce, particulièrement adaptée à l'architecture). Une autre technique d'aquarelle est d'utiliser la couleur empatée et de remonter vers la lumière en enlevant la couleur saturée sur les zones que l'on désire plus lumineuses.

Exemple : Pour des jeux d'ombres et de lumière sur l'architecture, la couleur-matière aura plus de présence, et la couleur retrouchée plus de transparence et dans la nature, les reflets par soustraction de la couleur.

Matière
Pour réaliser les matières, du grain de la pierre au grain de sable, amusez-vous à frotter une bougie ou un pastel gras beige ou coloré sur votre feuille avant de passer un jus de couleur aquarelle. Ou avec une brosse dure, genre poil de porc, en tapotant avec de la couleur sèche.

A propos des arbres
Le feuillage, deux approches :

1- Poser l'aplat du ton le plus lumineux (les verts les plus jaunes), puis par masses ou par touches, monter les tons les plus sombres par transparence, (les verts plus bleutés).

2- Pour un effet plus mousseux, en tapotant avec une brosse dure toutes les nuances de couleur.

Les ombres
Après avoir posé la couleur de base des éléments, l'ombre sera traduite sur sa surface délimitée par un jus coloré soit de la même gamme soit par des gris colorés (ombres froides teintées au gris de Payne ou bleu de Prusse, ombres chaudes plus violacées). Evitez en tout cas le noir pur pour traduire ces ombres.

Collages
Collectez des objets trouvés au sol, des éléments de la nature, des souvenirs de vos visites (tickets, etc.). La colle à bois reste la plus efficace mais pour le papier, les colles en baton sont idéals pour tous collagez de papier. Les rubans adhésifs de toutes sortes (certains existent aussi en couleur, amusez-vous avec ces variétés moins évidentes) sont judicieux pour lintégrer des éléments plus en volume.

Partager cette page

Published by